Nada Danse

 Nada Danse

Introduction à Nada danse

Nada danse (ou Danse du son, traduit du Sanscrit) est un chemin plutôt qu’un concept ou une technique. Il a été élaboré par Franck Kuntz, suite à une vingtaine d’années de recherches, en tant que directeur d’établissements artistiques, pédagogue, chorégraphe, musicien, professeur de yoga (…)

Le résultat de ces recherches offre un véritable chemin de créativité, d’ouverture et de développement, qui s’adresse à tous.

Cette voie nouvelle et unique vise au développement de notre énergie créatrice, par la transformation de soi, avec pour instruments principaux la vibration, le corps, les sens et la conscience.

Il s’agit d’une pratique, qui se danse avec soi, avec ses émotions, avec tout son corps, ses os, muscles, nerfs, sang, cellules ; avec les autres, avec l’énergie, la nature, l’environnement.

Cette approche holistique et non codifiée s’appuie sur des enseignements croisées issues du Yoga, du Tao, du Tantra, de différents courants de danses éthniques ou contemporaines, du contact-impro…, mais aussi sur les dernières recherches des Neuro-sciences, de la physique quantique et de la cymatique.

Ce qui la distingue particulièrement, c’est cet ingrédient très spécial : ce lien privilégié avec nous mêmes, qui s’établit grâce à la symbiose mouvements-sons. Il permet notamment le développement du ressenti vibratoire.

Cette danse se veut libre, respectueuse de soi, de l’autre, dans une totale non-violence, dans la douceur et l’Amour. Elle est sésame de la Conscience.

Objectifs de Nada danse

Nada danse permet de s’approprier son corps et rentrer dans une confiance avec lui dans la joie. D’éclairer notre richesse intérieure et éblouir les parties sombres en nous, pour mieux les accepter ; pour nous mener dans une attitude positive, d’élan, de vitalité, de confiance, de dépassement de soi, de créativité.

C’est une forme de danse méditative, qui renforce les liens, nous rapproche de notre spiritualité et du sacré. Au delà d’une détente profonde, dans un puissant lâcher-prise, elle libère les tensions nous aide à reconstruire notre unité, et nous invite à flirter avec des états de transe.

C’est un lieu où l’on développe et optimise sa propre énergie, aidé par l’énergie de l’autre, du groupe. Un espace où l’on va plus loin dans la transformation de l’énergie, le rééquilibrage de nos polarités. Un espace où l’être, développant ses potentiels, tend vers la danse de Shiva, la danse de l’Energie, la danse de la Vie.

Déroulement de Nada danse

Nada danse est ouverte à tous, sans aucun préalable technique, aux débutants, comme aux artistes confirmés.

Elle se pratique dans un cadre sécurisé, où l’on peut se permettre de dépasser ses limites physiques, passer les barrières mentales ou morales, libérer, exprimer, extérioriser, lâcher la pression du quotidien ou du poids de la vie.

Bien que les séances ou les stages soient guidés, elle se pratique de manière autonome et improvisée, avec des gestes libres et propres à chacun. Tout passe par le corps, dans une approche progressive de ce dernier, de l’espace, de l’environnement et de l’autre, dans le respect le plus total.

L’on se laisse porter par le son, l’air, le groupe, l’énergie, pour s’ancrer et décoller à la fois.

La liberté est totale, car tout part de soi et rien ne peut être imposé de l’extérieur.

S’il y a aussi de la place pour des cercles de paroles, l’on est immédiatement invité à entrer dans la spirale de Nada danse. Nous utilisons des sons environnants, de son corps, de sa propre voix, de musique vivante ou enregistrée.

La séance comprend de larges temps de récupération et d’intégration.

Dans des circonstances parfaitement encadrées et sécurisées, les danseurs peuvent être invités au toucher, à la rencontre de l’autre.

© Franck Kuntz (février 2020)